Icebergs – Tanguy Viel – (Les Editions de Minuit. – 2019)

Au cœur de ses réflexions sur l’écriture et la lecture, l’écrivain breton Tanguy Viel s’efforce « de déchirer la surface de la pensée pour que coule sur la page l’encre nécessaire à l’inscription. » En regard, le lecteur se demande, à un moment ou à un autre, quel est le cheminement qui conduit l’écrivain à écrire.

Le long de ces cent-vingt pages rassemblant des écrits s’étendant sur plusieurs années, Tanguy Viel livre son propre chemin, plus aquatique que terrestre (origine bretonne oblige ?). Ce faisant, il emmène le lecteur de découvertes en redécouvertes, de réactions en réflexions, d’auteurs en autrices à travers les siècles, sur cette mer sempiternellement changeante qu’est la littérature, selon les temps et les lieux. « (…) je peux vouloir parcourir comme Christine de Pisan, sans espoir démesuré, mais avec calme, les océans de la matière écrite. »

Il n’épargne pas une question que se pose parfois le lecteur : y-a-t-il encore quelque chose à écrire de nouveau après tant de livres ? Où le chercher et le trouver ? Quelles sont les ressources de l’auteur? «(…) capturer cette sorte de vide qui travaillait en dessous de mon sol et l’ébranler sans cesse. Le capturer même, c’était le faire taire dans un livre, l’enclore une bonne fois pour toutes, comme le génie dans la théière et puis quitter, ensuite, pour toujours, si possible, ses parages marécageux. » .

Pour Tanguy Viel, un auteur est toujours en compagnie quand il écrit. Qu’il soit rat de bibliothèque ou promeneur solitaire en pleine nature avec un livre à la main, il reste un lecteur qui puise dans les écrits des siècles précédents ou contemporains les éléments dont il remue la pâte pour en faire ses mots, ses phrases, ses livres qui lui donneront « le code secret de l’existence ». En reflétant la forme si mouvante de la vie, en restant éloigné de toute approche sociologique, il se mêle à la grande fraternité de chuchotement.

Ce livre d’à peine plus de cent pages comblera les amoureux de la littérature qui, loin de s’éloigner de la vie courante, souhaitent en deviner des vues discrètes et superbes, en respirer de grandes bouffées venant des quatre coins de la terre, en goûter les saveurs, même inconnues. Et permettra de nombreuses découvertes d’auteur(e)s mal connu(e)s.

© Icebergs – Tanguy Viel – (Les Editions de Minuit – octobre 2019) – 128 pages – 17,00 €

Tanguy Viel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s