Retour sur une expérience…(fin)

sukkwan islandDavid VannC’est Sukkwan Island, de David Vann (Editions Gallmeister) qui a remporté le Prix des Lecteurs de L’Express. J’étais l’un des seuls membres du jury à n’être pas enthousiaste à son endroit : mes camarades jurés ont été conquis par ce livre haletant, où se confrontent un père et son fils dans un décor fantastique, ponctué par un drame qui, d’après l’éditeur, Oliver Gallmeister, brise un tabou. Lequel ? Suspense… ahahahahah…

David Vann, présent pour cette remise de prix, était encore tout éberlué de la reconnaissance d’un jury composé de lecteurs, chose impensable aux Etats-Unis. il avait lu avec appréhension les avis des jurés publiés sur le blog du Prix de Lecteurs de l’Express. Pourtant il avait déjà connu un grand succès critique et public en France.
Il avait attendu 10 ans pour que son premier manuscrit soit publié aux Etats-Unis et n’est toujours pas revenu de la chance qu’il a fini par avoir, surtout dans le monde particulièrement impitoyable de l’édition américaine. 

J’ai échangé quelques mots avec lui, en lui disant que je n’avais pas aimé la première partie  de son livre et que j’en avais bien mieux apprécié la deuxième. Il reconnait que cette partie, une sorte de sidération d’un homme encombré du cadavre de son fils, a été plus difficile à écrire. Sidération qui lui rappelle sûrement celle qu’il a ressenti, à l’âge de 14 ans, devant le corps de son père qui venait de se suicider, en ne pouvant pas croire qui était là, mort, devant lui. Cette partie de son livre est peut-être une version romanesque de cette expérience douloureuse de sidération.

Première (et dernière ?) expérience de cocktail mondain littéraire parisien. Il est évident que mon opinion, dont les angles sont parfois assérés, a eu tendance à s’assouplir, non pas à cause du Champagne, mais par les conversations cordiales entre lecteurs, éditeurs et auteurs.
Faut-il se garder de toute présence à ces événements pour garder l’originalité de son propre jugement ? Ou accepter d’élargir son point de vue ?

2 commentaires sur “Retour sur une expérience…(fin)

  1. ah! le suspense est terminé. Il serait intéressant en effet d’évaluer le rôle des rencontres, des cocktails, des opérations de marketing des éditeurs dans ce genre d’évènement.

    J'aime

  2. Garder l’originalité d’un jugement est en soi une démarche peu originale, elle ne me semble donc pas dangereuse à abandonner. Le cocktail ne dilue pas le bon sens, c’est rassurant 🙂 Tout dépend à qui les « jugements » sont destinés.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s