Les petits de Décembre – Kaouther Adimi – (Seuil – 2019)

Dans la banlieue d’Alger, un terrain est depuis longtemps laissé à l’abandon au milieu d’un lotissement inachevé. Une partie en est réservée aux militaires qui sont les seuls à être desservis par des rues asphaltées. Sur ce terrain, les gamins jouent au foot par tous les temps et rêvent d’être champions. Jusqu’au jour où, en … Lire la suite Les petits de Décembre – Kaouther Adimi – (Seuil – 2019)

Nous, l’Europe – banquet des peuples – Laurent Gaudé (Actes Sud- 2019)

Depuis plusieurs années, l’Europe est fâchée avec l’opinion qui ne voit en elle qu’une bureaucratie lointaine sans vision, bousculée et tétanisée par les dangers qui pointent à un horizon plus ou moins proche. Pour combattre l’euroscepticisme galopant, Laurent Gaudé, en proposant une histoire de l’Europe, donne des clés pour comprendre ce qu’elle a été, ce … Lire la suite Nous, l’Europe – banquet des peuples – Laurent Gaudé (Actes Sud- 2019)

La pluie lave le ciel – Adrienne Yabouza – (Éditions de l’aube – 2019)

Un coup d’État en Afrique, va-t-on dire, ce n’est pas très original tellement la situation de la plupart des pays africains est instable à tous points de vue, politique, économique, social… sous le regard (et bien davantage, le plus souvent) des ex-puissances coloniales et de la nouvelle puissance montante, la Chine. Dans « La pluie lave … Lire la suite La pluie lave le ciel – Adrienne Yabouza – (Éditions de l’aube – 2019)

Face à l’homme blanc – James Baldwin (1948 – 1965) / traduction française 1968 (Gallimard – nrf)

 Huit nouvelles de James Baldwin écrites entre 1948 et 1965. Huit nouvelles plongeant au fond des difficultés allant jusqu’aux pires atrocités subies par le peuple noir qui vit aux États-Unis d’Amérique : pays leader du monde occidental démocratique qui fait référence aux Droits de l’Homme, qu’il bafoue sans vergogne quand il s’agit de sa population noire … Lire la suite Face à l’homme blanc – James Baldwin (1948 – 1965) / traduction française 1968 (Gallimard – nrf)

Idiotie – Pierre Guyotat – Grasset (2018) – Prix Médicis 2018

Pierre Guyotat poursuit une œuvre extrêmement personnelle depuis 1961 jusqu'à nos jours, adulée par les amoureux(ses) de la Littérature, souvent considérée comme scandaleuse par la part importante prise par le sexe dans ses récits, comme innovatrice par la forme de son écriture et par les sujets abordés toujours dans les marges profondes de la contestation … Lire la suite Idiotie – Pierre Guyotat – Grasset (2018) – Prix Médicis 2018

Révoltée – Evguénia Iaroslavskaïa-Markon – Le Seuil (2017)

La couverture, déjà, est saisissante : un profil de femme régulier, imposant de volonté, de sévérité légèrement atténuée par une esquisse de sourire, moqueur peut-être, ce manteau gris dont on devine le poids et le froid qu’il traduit, ce camaïeu de gris, noir et blanc… Le bel avant-propos d'Olivier Rolin en dit suffisamment pour comprendre, … Lire la suite Révoltée – Evguénia Iaroslavskaïa-Markon – Le Seuil (2017)

Pays sans chapeau – Dany Laferrière – Zulma (2018)

Pays sans chapeau, c’est ainsi que l’on appelle l’au-delà en Haïti parce que personne n’a jamais été enterré avec son chapeau. Comme beaucoup d’écrivains haïtiens de sa génération, Dany Laferrière a dû quitter son ile natale pour éviter d’être tué par les Tontons macoute, la garde rapprochée des présidents-dictateurs Duvallier père et fils entre 1957 … Lire la suite Pays sans chapeau – Dany Laferrière – Zulma (2018)

Le peintre dévorant la femme – Kamel Daoud – Stock (2018)

Vous souvenez-vous de l’émotion qui a suivi la vague d’agressions sexuelles à Cologne et dans d’autres villes du Nord de l’Allemagne, perpétrées le 31 décembre 2015 lors des festivités du Nouvel An ? Les auteurs de ces agressions étaient dans leur très grande majorité décrits comme nord-africains ou arabes. Dans le débat qui s’ensuivit et qui … Lire la suite Le peintre dévorant la femme – Kamel Daoud – Stock (2018)

Ne m’appelle pas Capitaine – Lyonel Trouillot – Actes Sud (2018)

Comme un prélude, quelques phrases donnent le ton du livre : « On cherche le chemin. Et on tombe dans la boue qui couvre le chemin. » Elles viennent de celui qu’on appelle Capitaine et qui ne veut plus qu’on l’appelle ainsi. Capitaine avait marqué l’histoire de ce quartier, le Morne Dédé, sous la dictature en s’y opposant sans … Lire la suite Ne m’appelle pas Capitaine – Lyonel Trouillot – Actes Sud (2018)

Aux États-Unis d’Afrique – Abdourahman A. Waberi – Zulma (2017)

Le titre est explicite. Il s’agit de raconter le monde d’aujourd’hui, mais dans un miroir : la superpuissance mondiale est l’Afrique, les pays pauvres et colonisés se regroupent dans l’Euramérique paupérisée avec, en premier lieu, la France. Ce genre de conte voltairien permet une mise à distance qui rend les traits d’une société plus saillants et … Lire la suite Aux États-Unis d’Afrique – Abdourahman A. Waberi – Zulma (2017)