Noire araignée

C’est par curiosité que je suis allé au salon Noir sur la Ville dédié au Polar noir à Lamballe (Côtes d’Armor). C’est après avoir assisté à une conférence que j’ai acheté et lu La vanité des pions de Pascale Fonteneau, dans la collection Série noire (Gallimard), l’auteure ayant participé avec malice à cette conférence. Malgré le soleil qui apparait parfois dehors, j’ai l’impression, après l’avoir fini, d’être pris dans une toile tissée par une noire araignée.

Je suis un novice en littérature noire : je n’ai lu que deux tomes sur trois de la série Millenium, j’ai feuilleté quelques bouquins de Didier Daenynx. C’est presque tout. En livre policier, mes références sont plutôt celles, très démodées, du roman à l’anglaise type Agatha Christie.

La vanité des pions se passe en Belgique, pays écartelé et pluvieux, que Pascale Fonteneau connait bien puisqu’elle y habite depuis son enfance. Elle déroule, allant de narrateur en narrateur, une intrigue très complexe qui concerne le trafic d’immigrés clandestins « reconduits aux frontières ». Evidemment, tous les milieux sont touchés, politique, homme d’affaires, policier, journaliste, militant, dans un tourbillonnant maelström qui commence et finit par emporter presque tout le monde. Je ne suis d’ailleurs pas certain d’avoir saisi tous les détails de l’intrigue à multiples tiroirs.
Finalement, tout le monde, même ceux qui se croient puissants, ne sont que des pions manipulés par une mystérieuse araignée noire qui tisse sa toile oppressante et invisible, toile développée dans l’ambiance pluvieuse et nocturne qui enserre tout le récit. C’est mystérieux, foisonnant et étouffant. Et magistral.

En refermant ce roman, j’ai été étonné que le soleil brille encore, dehors …

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s