Orange insipide ou hors de prix

On me l’avait pourtant dit et redit, famille et amis me l’avaient répété plusieurs fois : il faut fuir Orange… Mais, comme souvent, je voulais vérifier par moi-même si ce que l’on racontait était vrai. C’est ainsi que le 2 décembre dernier, j’ai signé un contrat pour une formule Open2 chez Orange incluant un forfait mobile, un accès internet permettant la connexion au Web de l’ordinateur, la téléphonie fixe illimitée et l’accès à de nombreuses chaines de télévision, bref ce que j’avais déjà eu auparavant chez Bouygues et chez SFR. Ce changement d’opérateur était motivé  essentiellement pour avoir une bonne réception avec mon téléphone mobile en Bretagne (le relais Bouygues est très éloigné de ma maison alors que le relais Orange en est tout proche). De plus, je n’étais pas totalement satisfait de la qualité technique de la réception de la télévision chez Bouygues. En revanche, le bouquet de chaines offertes sans supplément était tout à fait intéressant.
Je pensais qu’Orange allait fournir à la fois d’excellentes prestations techniques et un bouquet très large d’émissions d’autant qu’Orange investit largement dans le cinéma et le sport…

QUELLE ERREUR !

Au début, tout a bien commencé : l’installation des différents équipements s’est faite sans problème, sauf la complexité de la clé WAP pour être connecté par Wifi : Orange, pour des raisons de sécurité disent-ils, donne des clés épouvantables à entrer sur l’ordinateur, l’imprimante, le smartphone, la tablette. Les autres opérateurs donnent des clés plus faciles à saisir, Free permettant même au consommateur de personnaliser complètement sa clé.

Le premier mois, j’explorais avec émerveillement le bouquet de chaines proposé par Orange, notamment la grande variété des propositions de films.
Las…, au bout d’un mois, il ne restait que 140 chaines. Lesquelles ? :
– les chaines de la TNT
– en divertissement, TV5 Monde, essentiellement une compilation d »émissions du service public national
– en musique, cinq chaines donnant des clips; des hits, de la R&B, et aussi de la « culture urbaine » …
– pour la jeunesse, Gulli, qui fait partie de la TNT et les inévitables Disney Channel,
– en sport, une chaine d’info Orange squelettique, une chaine consacrée au cheval et une autre consacrée au moteur… de quoi passionner les foules !
en information, une vingtaine de chaines, y compris les versions en deux langues différentes de AlJazeera et de France 24,
– en société et culture, trois chaines inconnues et qui le resteront et KTO, la chaîne catholique, celle que Mme Boutin doit regarder tous les jours
– en style de vie, six chaines sur la mode, le bien-être, l’homme, la musique japonaise , la montagne, et comment transformer l’écran TV en oeuvre d’art !
– en jeu, service et téléachat, 2 chaines de paris (mais pas les principales), une chaîne confidentielle de Poker et deux chaînes de télé-achats parfaitement inconnues
– en découverte, Liberty TV, chaine de tourisme essentiellement promotionnelle, – en charme et adulte, Pink Tv, la chaine gay (saluons l’audace ! ), mais rien d’autre –
en local : 10 chaines concernant entre autres la Vendée, Grenoble, les Vosges, la Provence … et les chaines régionales de France 3 déjà disponibles sur TNT,
– en international, 22 chaines, dont une chaine roumaine et de nombreuses chaines maghrébines, tout à fait légitimes, mais aucune chaine berbère et kabyle, pourtant très demandée par les personnes voulant avoir d’autres choix que les chaines nationales officielles,
– en haute-définition, les 16 chaines de la TNT, ce qui permet de doubler le nombre de chaines TNT, sans offrir de programmes différents.

Rien pour le cinéma, quasiment rien pour la culture ni pour le sport. Bref, c’est NUL ! Pour bénéficier de chaines intéressantes, il faut payer !!! Quant à l’utilisation de la fonction enregistrement du décodeur , il faut payer aussi !

Evidemment, les commerciaux d’Orange évoquent 320 chaines et les merveilles techniques du décodeur, sans plus de précisions. L’offre d’Orange n’a aucun intérêt ou revient très cher : c’est insipide ou hors de prix.
C’est ce qui s’appelle de l’ARNAQUE !