Capables de surmonter ça !

« – Pourquoi c’est tombé sur nous ? Sur Adam ?
– Parce qu’on est capables de surmonter ça ! »

C’est avec cette réplique que je résumerais  le film tout entier, La guerre est déclarée, de Valérie Donzelli, film acclamé à Cannes, puis, cette semaine, par la critique tous azimuts. A vrai dire, je me méfiais de cet enthousiasme. D’ailleurs je me méfie encore du mien, à l’heure où j’écris ces lignes. Mais, tant pis si je me trompe, j’ai vraiment été conquis par ce film !
On connait le « pitch » : un jeune couple beau et heureux, ils ont un enfant, Adam, ils connaissent toutes les inquiétudes quotidiennes des jeunes parents, un vomissement intempestif, un retard pour marcher. Pour rien ? Adam a une tumeur au cerveau !

Tout bascule ? Pas tout à fait, car le couple se bat avec une énergie qui n’a rien du désespoir. D’où cette réplique citée en exergue de ce billet. Cela n’empêche pas les divergences de vue,  les conflits, les moments d’extrême angoisse devant l’incertitude. Mais jamais de total découragement. S’ils mettront longtemps à avoir la certitude que leur enfant va guérir, jamais ils ne seront gagnés par la certitude d’avoir perdu la partie. Grâce à leur amour, au soutien plus ou moins adroit de leurs familles et amis, grâce aussi à l’ensemble du corps médical, notamment la pédiatre et le chirurgien, mais tous les autres sont remarquables, grâce à notre système de santé, l’hôpital public, avec ses dysfonctionnements,  mais qui permet la prise en charge d’un tel drame médical. Quiconque a connu de graves problèmes médicaux sait de quoi ce film parle.
Vive  l’hôpital public !

(c) Wild Bunch Distribution

Mais une bonne cause ne suffirait pas à faire un bon film !
La guerre est déclarée est un vrai objet de cinéma, avec un parti-pris de réalisation portée par une énergie rare, une grande liberté de ton, une fantaisie assumée, des ruptures de rythme évitant le pathos trop lourd, avec une interprétation (la plupart du temps) juste et sobre. L’utilisation de la musique est vraiment exemplaire : je suis rarement enchanté par le rôle de la musique dans bien des films, qui ne fait que surligner grossièrement tel instant d’émotion, tel moment de violence. Ici, la musique s’insère dans la narration du film. Par exemple, après l’annonce de la tumeur du cerveau d’Adam, le couple sort effondré de l’hôpital : une interprétation très violente des  Quatre Saisons de Vivaldi (faut oser utiliser cette scie des musiques d’attente téléphonique …) laisse au spectateur de mettre ses propres émotions, ses propres mots, ses propres larmes sur cette scène déchirante, mais, du coup, traitée avec retenue.

En lisant les réactions des spectateurs qui ont perdu un enfant en bas âge, je comprends qu’ils détestent ce film. Car eux, pour avoir perdu la partie,  n’auraient-ils pas été capables de surmonter ça ? C’est inacceptable ! Quelle faute auraient-ils commis ? C’est la limite du film…

Mais Valérie Donzelli et Jérémie Elkraïm racontent leur propre histoire, pas celle des autres, ils nous l’offrent avec virtuosité et sincérité. Bravo !

2 commentaires sur “Capables de surmonter ça !

  1. J’étais certaine que dès votre retour à Paris, vous iriez au cinéma. Vous entamez votre saison avec un beau film et un sujet fort, si fort qu’il ne peut que nous tirer des larmes en cours de projection. C’est terrible la maladie de son enfant ! Je ne l’ai pas vu, j’ai simplement lu la presse et je me suis étonnée du contraste entre le ton de l’affiche et le sujet. Cette couleur rose affichée, ces rires sont autant de bras d’honneur à la maladie. « Pourquoi ? … parce qu’on est capables de surmonter ça  » cette phrase gomme le constraste. Il faut se battre contre la maladie mais aussi pour sauver nos hopitaux publics !

    J'aime

  2. Désolé, en dépit de vos commentaires élogieux, je ne fréquente pas beaucoup les cinémas mais si « j’y allais » ce ne serait certainement pas pour voir ce genre de film.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s