Liberté d’expression muselée en Algérie

dessin publié sur le site d'El Watan le 6 mars 2008Deux journalistes du quotidien algérien El Watan viennent d’être condamnés à deux mois de prison ferme pour diffamation et injure.

Lisez l’article qui est en lien avec le nom du journal : pendant combien de temps un tel article pourra-t-il encore être publié ? Le régime actuel  accentue sa mainmise sur les quelques rares médias encore presque indépendants : croit-il faire oublier la faillite économique et social d’un pays pourtant riche ? Comme si le taux d’abstention record lors des dernières élections ne suffisait pas à montrer combien ce régime est méprisé par la majorité de la population.

De quel droit, je prends position à propos de ce pays ? Pas par envie de faire regretter le « bon temps du colonialisme ». Pas par désir de montrer que la France est exemplaire dans ce domaine, alors que la collusion entre medias, puissance économique et politique devient de plus en plus flagrante. C’est d’abord parce que, dans tous les pays, la liberté de la presse est l’un des principaux « marqueurs » de la démocratie. Et parce que j’aime tant ce pays et ses habitants que je ne connais bien que depuis 3 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s