Promenades algériennes (3) : Ghardaïa et ses environs

Troisième étape de ces pérégrinations algériennes, Ghardaïa. Ou plutôt, la vallée du M’zab où s’est regroupée au 9ème siécle une population Ghardaïa - le ksarberbère spécifique qui a voulu garder son mode vie particulier : les mozabites. Les villes de cette vallée ont été construites à partir de l’an 1000 : outre Ghardaïa, il s’agit de Melika, Ben Isguen, Bou Noura et la doyenne, El Atteuf. Son architecture très particulière, reflet d’une vie communautaire toujours stricte, a inspiré bon nombre d’architectes modernes, dont Le Corbusier. C’est devenu l’une de destinations touristiques les plus fréquentées d’Algérie. Mais, pas de cars de touriste en vue, juste quelques 4×4 qui parcourent les routes du désert environnant.

Ghardaïa - le ksar-  vue d'ensemble

Pour cette troisième promenade, je vous propose surtout des photos, en espérant qu’elles se suffiront à elles-mêmes. 

Le ksar (village fortifié) de Ghardaïa

 Ghardaïa - le ksar

Dans le dédale des ruelles du ksar, on voit de beaux puits, des gamins timides et des femmes invisibles (il est interdit de les photographier !)

Ghardaïa - le ksar - le puits  Ghardaïa -gamin dans le ksar

 Ghardaïa - femme et enfant dans le ksar Ghardaïa - femme dans le ksar 

Sur le souk de Ghardaïa, les dattes, qui sont une des grandes spécialités de la région, mais aussi d’excellents légumes venant des oasis aux alentours, notamment des carottes absolument succulentes !

Ghardaïa - marché- dattes

Ghardaïa - graines et épices dans le souk Ghardaïa - marché - carottes

A l’occasion du 6ème Marathon des Sables, il y avait des grandes fêtes sur la place principale du ksar, avec chameaux et danses avec des fusils.

Ghardaïa - le souk en fête Ghardaïa - le souk en fête  - musiciens

A l’extérieur du ksar, à proximité de cimetière, la mosquée souterraine Sidi Bou-Gdemma aurait été bâtie à l’emplacement du campement du fondateur de Ghardhaïa.

Ghardaïa - mosquée souterraine

Ben Isguen et sa palmeraie

Ben Isguen -l vue d'ensemble 

Ben Isguen - le ksar Le ksar de Ben Isguen est encaissé dans la vallée et entouré d’une muraille et d’une tour de guet donnant sur la palmeraie. Les habitants sont connus pour être les plus stricts en matière du mode de vie. Les rues sont désertes à l »heure de la prière. Y voir une femme, même totalement voilée de blanc, relève de l’exploit… que je n’ai pas cherché à accomplir.

Ben Isguen - la palmeraie 

Comme dans l’ensemble des villes du M’Zab, le système d’irrigation est très ancien et communautaire. Quand les pluies sont torrentielles, les eaux de l’Ouest passent à trevers un système de dalles de pierre qui les partagent et les dirigent dans des canalisations souterraines dans chaque quartier de l’oasis, respectant ainsi la stricte égalité entre ses habitants. C’est, du moins, la version officielle qui est racontée aux touristes. La réalité ?
Ben Isguen - digue dans la palmeraie Ben Isguen - puits dans la palmeraie 

Et parfois s’ouvre et se ferme d’improbable porte donnant sur le désert…
Ben Isguen - porte dans le désert

El Atteuf, la doyenne des villes du M’Zab

El Atteuf - le ksar El Atteuf - Ane

El Atteuf a été construite en 1031.

El Atteuf - Mosquée Sidi Brahim extérieur El Atteuf- Mosquée Sidi Brahim intérieur

Elle abrite la mosquée du Cheick Sidi Brahim, édifiée au 13ème siècle. Le Corbusier s’en est inspirée pour l’église de Ronchamp

 El Atteuf - le cimetière

Le cimétière d’El Atteuf, comme tous ceux des villes mozabites, est d’un dépouillement extrême…

Melika

Melika - tombeau du Cheikh Sidi Aïssa
A Melika, au milieu de l’austère cimétière, le tombeau du Cheikh Sidi Aïssa

L’oasis de SebSeb

 Maraichage à SebSeb

SebSeb  -  arachidesA quelques dizaines de kilomètres de Ghardaïa, se trouve l’oasis de SebSeb, où poussent arachides et carottes. J’y ai bu le thé avec un vieux paysan qui projette d’installer des tentes pour accueillir des touristes cherchant l’authenticité.

 SebSeb -  les tentes, futur hébergement touristique
SebSeb  - en buvant le thé avec un vieux paysan

Le désert, royaume du vent

Désert de dunes
Désert de dunes Désert de dunes

 Désert de pierre Désert avec herbes
Désert - Anes Désert - dromadaire blanc
Désert - dromadaire

7 commentaires sur “Promenades algériennes (3) : Ghardaïa et ses environs

  1. Formidables vos photos de Ghardaia et des environs! J´y étais il y a trente ans et je vois que ca n´a guére changé, vous y etes en ce moment? vous me direz le meilleur moyen d´y aller ces temps ci… jávais toujours promis a C. que je lý emmenerai un jour! surtout qu´il y a un lien entre Ghardaia et La Chaux de Fonds… c´est Le Corbusier!!! Je lis votre blog en ce moment depuis un trou dÁrgentine, San Antomio delle Valle Fertil, près des parcs nationaux dÍshigualasto et de Talempayo… j´en parlerai bientot sur mon blog… mais pas question de mettre autant de photos… les communications Internet sont si lentes!
    amitiés,
    A.L.

    J'aime

  2. Je vai faire la route de l’ouest qui va de Ghardaîa jusqu’a Taghit en passant par Timimoun dans moin d’un mois,j’ai jamais vu le desert ca tombe bien,pourtant j’habite alger.
    On oublie souvent qu’on a un beau pays et génerallement c’est des étrangers qui nous le rappellent,merci pour ces photos.

    J'aime

  3. salut, très belles photos!! j’aime bien votre blog, et pour une petite contribution je vous recommande le Livre d’André Ravereau »Le M’Zab, Une Leçon d’Architecture » et celui de Manuelle Roche  » Le M’Zab ».qui traitent de cette magnifique architecture et de cette culture.
    bonne lecture, et bonne continuation.
    salutation,

    J'aime

  4. bonjour,
    nous sommes invité à un mariage (a alger) donc nous ne pouvons choisir la période, toutefois, mon mari amoureux du grand sud, ou il a séjourné pendant deux ans en 1988/89, ne voulait pas entendre parler de ce voyage si nos enfants n’en avaient pas au moins un avant gout. j’ai envisagé (avec l’aide du petit futé et internet) une boucle en voiture avec des sauts de puces (200 km), entre bou-saada, biskra, el-oued, tougourrt, ouargla, ghardaia, laghouat, et retour à bou-saada, mais je ne sais pas si c’est très raisonnable en juillet à cause de la chaleur, pourtant avec vos photos, ça donne vraiment envie. mes enfants ont 13 et 12 ans et en juillet ces deux dernières années ils ont supportés les visites de corfou , séville, et le portugal ou il faisait pas mal chaud.
    merci de vos conseils
    nolween

    J'aime

  5. ahhhhhh j’aime bien tes photos surtout celle de mon oncle !!! le vieux qui boit tu thé !!!!! le reconnais c’est lui !! et il demeure a Sebseb justement !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s