45 ans entre frustrations, paresse et crispations

1ère page du Quotidien d'Oran du 5 juillet 1945Tel est le titre impitoyable du Quotidien d’Oran qui marque à sa façon le 45ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. El Watan est moins dur en titrant « L’espoir déçu ». Mais  l’article signé d’Omar Belhouchet dresse un bilan aussi implacable. A côté de ces analyses peu ou prou partagées par la grande majorité de la population algérienne, les festivités ont lieu à Alger sous le slogan « Authenticité, réconciliation, ouverture »…

Hier, un ami algérien, qui n’est pourtant pas parmi les moins favorisés, me disait : « On a récupéré l’Algérie des Français et on l’a retardée des années en arrière « .

Loin de moi l’idée de vouloir justifier de quelque façon la colonisation française, comme d’autres souhaitent le faire. Bon nombre d’Algériens pensent simplement que leur pays n’a pas évolué comme il aurait dû le faire, comme il aurait pu le faire.

Avec, en prime, l’impression maintenant d’y être emprisonné puisque l’espoir de venir en Europe devient quasi impossible à réaliser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s