Tout devient possible, jusqu’à quand ?

Oui, il y a de la ressemblance entre le mai 81 de la gauche triomphante de Mitterand et le mai 2007 de la droite triomphante de Sarkozy. Lire à ce sujet l’analyse d’Arnaud Carpentier parue dans Le Monde.
Je voudrais juste insister sur la similitude de la confiance presque naïve dont les électeurs font preuve dans les deux cas. Croient-ils vraiment que tout est possible ?
Affiche du PS du temps du programme commun de la gaucheEn mai 81, Mitterand avait dit « Changer la vie » (et, dès 1977, le PS promettait que « Tout est possible » avec le programme commun…). C’est vrai que des choses ont changé dans la première année de son premier mandat, notamment l’abolition de la peine de mort, la première décentralisation, les nationalisations, la retraite à 60 ans. Puis vint le tournant de la rigueur de mars 1983, sous la pression extérieure qui menaçait la France d’une banqueroute financière. Et s’en était fini du volontarisme politique et économique. Il a réapparu sous une forme atténuée après la réélection de Mitterand en 1988 avec le gouvernement Rocard qui a, entre autres, résolu la crise calédonienne et instauré le RMI. Avant que tout ne sombre dans la debâcle des années 91/93.

Ensemble, tout devient possibleAujourd’hui, Sarkozy dit « Ensemble, tout devient possible ». Et de multiplier les promesses tous azimuts en assurant que toutes les réformes promises seront conduites simultanément. Pour le moment, cela se traduit par 11 milliards d’euros de cadeaux fiscaux dont des économistes, pas tous de gauche, se demandent bien quels vont en être les effets, à part le creusement du déficit budgétaire… Passons… Les Français vont accorder à Sarkozy leur confiance en espérant que tout est possible !

Manifestations contre le CPE en 2006Jusquà quand ? Quand et comment arrivera le moment où le principe de réalité va contraindre nos nouveaux (??) gouvernants de faire des choix douloureux. Ce moment viendra-t-il de la tradition corporatiste de notre société qui provoquera un conflit social comme celui de 1995 qui a arrêté net la volonté d’Alain Juppé de réformer le régime des retraites ? Viendra-t-il de la contrainte extérieure face à une dérive du déficit budgétaire non compatible avec les exigences de la monnaie unique ?

En écrivant cela, je ne veux pas jouer Sarkozy perdant à tous coups. Mais juste pointer la limite du volontarisme politique, surtout à l’échelle d’une nation moyenne comme la France. l'encyclopédie consacrée à Nono le bigorneauOu bien aura-t-il trouvé la martingale qui lui permettra de déjouer toutes les contradictions de ses promesses en usant de symboles propres à rassurer le coeur de son électorat ? Je crains fort que ces symboles soient trouvés dans le marais nauséeux du tout sécuritaire et de la soi-disante immigration choisie, cache sexe de l’immigration devenue encore plus arbitraire…

Pour le moment, la pensée officielle est la suivante d’après les déclarations de Sarkozy au Havre lors de sa réunion républicaine du 29 mai dernier ! : Une certaine idée de la pensée unique« La politique doit imposer de l’audace et encore de l’audace aux administrations, aux experts, aux notables, aux frileux. (…). Je vois bien que la pensée unique est de retour. Comme toujours, après avoir subi une défaite, elle revient à la charge. On la voit s’insinuer partout et s’opposer à tout. Je le dis tranquillement mais fermement, son règne est terminé ». 

Rappeler que tout n’est pas possible, est-ce de la pensée unique ?

Un commentaire sur “Tout devient possible, jusqu’à quand ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s