A quoi servent les parents ?

Alain DelonEmission passionante, comme souvent, sur France 5 : Chez F.O.G. recevait Alain Delon. Trois brillants invités faisaient face à Delon : le pédopsychiatre Aldo Naouri, et deux écrivains, Didier van Cauwelaert et Eliette Abécassis.

Eliette AbécassisDans cette émission, ce n’est pas la star Delon qui est intéressante (pour une fois, il garde une certaine modestie) mais les échanges sur la famille, le couple, les fonctions maternelle et paternelle, l’évolution du féminisme, etc. Je retiens juste un moment, à la 28ème minute. A la question d’Alain Delon sur la culpabilité éventuelle des parents, Aldo Naouri répond : Aldo Naouri« les parents sont porteurs eux-même d’une histoire, qu’ils ont à gérer face à leur environnement et qui déboulent depuis des ancêtres et et des ancêtres : à chaque génération, cette histoire peut être remaniée. »

Enfin, le mot que je cherchais depuis lontemps : le remaniement. Ce qui est beaucoup plus complet que la simple transmission. Didier van CauwelaertC’est une évidence que ce que nous « léguons » à nos enfants n’est pas reproductible à l’identique. Cela doit être remanier, transformer, pour être adapté à chaque époque, à chaque environnement, par chaque enfant. Cette capacité de remaniement lui permet de trouver sa voie et sa vie, tout en restant enraciné dans son histoire familiale. Mais il est libre d’en faire sa propre histoire personnelle.

L’enjeu principal de l’éducation n’est-il pas la façon dont se réalise ce remaniement ?
Les parents possessifs empêchent le remaniement personnel de l’histoire familial par chaque enfant. Cela donne des enfants inadaptés, toujours infantilisés quand ils deviennent adultes. Ou bien des enfants qui vivent essentiellement sous un mode conflictuel d’abord contre eux mêmes, et aussi contre leurs parents et la société en général.

Les parents laxistes ou négligents refusent d’assumer cette histoire familiale :  comme le dit Aldo Naouri, ce renoncement à l’éducation laisse croire à un génie spontané de chaque enfant pour trouver sa Vérité avec un grand V. Cela donne des résultats catastrophiques en laissant la place à de simples valeurs matérialistes, largement favorisées par notre société marchande actuelle. L’enfant risque d’être perdu dans la haute mer agitée d’un environnement imprévisible et rarement bienveillant.

FamilleCe qui précède parait probablement naïf. J’admets cette critique, la naïveté étant un des mes grands défauts. Ou bien relevant d’un retour à l’ordre moral . Non, l’ordre moral, c’est la volonté de reproduire à l’identique le passé. Cette notion de remaniement sous-entend la liberté de chacun de trouver son propre chemin.

3 commentaires sur “A quoi servent les parents ?

  1. Pas de clés, ni de recettes pour permettre à son enfant de faire le tri… Je ne suis pas du tout spécialiste.
    Ces réflexions m’ont juste donné la mesure de l’importance de l’histoire familiale (casseroles comprises…) : incontournable mais pas intangible, inévitable mais pas immuable. A nous, parents (et pour une part grands parents) de l’assumer, aux enfants de la remanier.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s