De la conviction à la connerie

pierre-delanoe.jpg Pierre Delanoë vient de disparaître sous des tombereaux de louanges, sûrement bien méritées si le succès populaire des chansons dont il a écrit les textes est un critère absolu de mérite. On dit aussi de lui qu’il avait un « caractère bien trempé », qu’il était « un homme de conviction ».

La dernière illustration de sa conviction a été donnée à l’occasion d’une émission sur France Inter pendant l’été 2006 au sujet du rap. Il était intervenu par téléphone pour dire combien il détestait le rap. « Pour moi c’est pas de la musique, c’est des vociférations, des éructations » avait-il déclaré.

Abd El Malik Abd Al Malik avait tenté de protester en appelant à la rescousse le témoignage de Gérard Jouannest, le pianiste de Brel avec lequel il venant l’enregistrer l’album Gibraltar. Delanoë avait rétorqué en disant que ce n’était que des conneries

Qu’importe le talent de Pierre Delanoë. Ce jour-là, sa conviction n’avait fait que rejoindre la connerie, celle des « vieux cons » chantés par Brassens. C’était son droit de ne pas aimer le rap. Mais son aveuglement et sa surdité devant un des mouvements majeurs de la chanson française (et internationale) de ces 15 dernières années et les injures qu’il a éructées à ce propos, ont montré qu’à force de conviction, il n’avait certes plus rien à faire dans le monde de la chanson vivante.

Et si les anges font du rap au paradis, où ira-t-il ? En enfer ? On y chante certainement La Ballade des gens heureux

2 commentaires sur “De la conviction à la connerie

  1. J’avais entendu cette émission également.
    J’étais scié de tant de conneries de la part de Delanoé. A vrai je ne savais pas qui était l’invité (abd el malik que je ne connaissais pas) et le vociférateur (Delanoë). j’estime donc avoir été objectif dans ma réaction épidermique.

    Il était effectivement pénible d’entendre les louanges de tous sur ce que j’appellerai un gros con. L’humanité est étonnement schizophrène parfois : un gros con peut écrire des belles choses ? merde alors, ça cloche…

    Moustaki chantait aussi ses louanges même s’il avouait ne pas être du même bord politique : c’est heureux qu’il l’ait précisé.

    J'aime

  2. Ce n’est pas à cause des opinions politiques (que je ne partage pas) de Delanoë que j’ai été choqué par ses réactions.
    C’est à cause de sa cecité et de sa surdité face à un phénomène musical marquant de notre époque. Phénomène qui concerne les paroles, les mots, qui étaient son métier !
    Et, en plus, sa grossiereté était tout simplement écoeurante !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s