La valise du père

Orhan Pamuk Le Monde daté d’aujourd’hui a publié de larges extraits du discours prononcé, le 7 décembre, par l’écrivain turc Orhan Pamuk, prononcé à l’occasion de la remise du prix Nobel de littérature 2006 à l’Académie de Suède, à Stockholm.

Ce texte est splendide et bouleversant.
Rien à dire de plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s