Zidane devient-il une nouvelle forme de l’opium du peuple ?

Zidane à Alger Enthousiasme indescriptible quand Zidane débarque en Algérie, pays natal de ses parents ! Au départ, l’idée de ce voyage est plutôt sympathique : le symbole d’une réussite internationale vient retrouver ces racines, avec une hotte de Père Noël pleine d’oeuvres caritatives. Une sorte de retour du fils prodigue, accueilli par un peuple en manque de reconnaissance.

Mais le fait qu’il vienne dans un avion spécial de la Présidence algérienne me met franchement mal à l’aise. Ce voyage est donc financé par Bouteflika ! Sa rencontre aujourd’hui avec footballeur permet de publier de belles images où ils seront ensemble en train de se donner l’accolade. Les télévisions algériennes vont diffuser toute la soirée des reportages montrant avec émotion l’amitié (?) entre les deux hommes.

Au moment où près des trois-quarts des Algériens de moins de 30 ans ne trouvent pas de travail (ou bien au noir à …. 20 euros par mois, le salaire minimum officiel avoisinant les 80 euros par mois), l’image de Bouteflika avec l’icône mondiale de la jeunesse jettera de la poudre aux yeux et calmera le ressentiment de cette jeunesse. En plus, Zidane est kabyle : d’un tour de passe-passe médiatique, Bouteflika se retrouve à côté du Kabyle le plus populaire du monde. De quoi endormir la protestation rampante du peuple kabyle au sein de la nation algérienne ?

Zidane va-t-il devenir le nouvel avatar de l’opium du peuple ? En attendant, regardez cette pub pour un réseau de téléphonie mobile en Algérie …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s